[CRITIQUE] Le retour de Chucky (Cult of Chucky)

culchucky.jpg

Réalisé par: Don Mancini

Avec: Allison Dawn Doiron, Jennifer Tilly…

Durée: 1h31

Genre: Horreur

Date de sortie DVD: 23 Octobre 2017

Synopsis

Quatre ans après les événements de La Malédiction de Chucky, Nica est enfermée dans un asile psychiatrique après avoir été condamnée à tort pour le meurtre de sa famille. Quand une nouvelle poupée Brave Gars fait son apparition dans un but thérapeutique, une nouvelle série de meurtres se produit aussitôt. Andy Barclay est le seul à pouvoir venir en aide à Nica et vaincre Chucky, une bonne fois pour toutes.

undefined_d94d2cfd7d5a6079b30f474c8901513c.jpg

Critique

Suite directe du reboot La malédiction de chucky, ce nouvel opus enterre définitivement la franchise au détour d’obsèques bien trop sérieuses pour amadouer les fans du brave gars.

On retrouve donc Nica, enfermée à tort dans un hôpital psychiatrique où malades et personnel abusent des clichés.

Bien évidemment, Chucky va vouloir exercer sa vengeance et au passage tenter de s’éclater un peu dans ce qu’il fait de mieux: le meurtre.

Oui mais voilà, Chucky a pris des rides sous ses couches de plastique et le poids des années vient parfumer cette séquelle qui sent bon le recyclage dénué d’intérêt. La poupée tueuse se fait rare au profit d’acteurs qui, ils faut bien le dire, sont assez mauvais.

cult-of-chucky-750x400.png

Quant aux meurtres, ils deviennent ternes, sans originalité, s’appliquant à donner à Chucky une pseudo dimension horrifique que même son protagoniste ne semble pas apprécier. Ses blagues deviennent vaseuses et son humour à côté de la plaque. Où est passé le mordant des répliques cultes qui avait fait de ce jeu d’enfant de 1988 un plaisir pour les adultes voulant du fun et de l’hémoglobine ?

Et ce n’est pas avec les apparitions nostalgiques de Tiffany et le retour attendu d’Andy qui relèveront le niveau. Le mal est fait, Le retour de Chucky est un fiasco pour les fans de la franchise.

L’ennui se montre vite au détour de dialogues déconstruits dignes d’une bonne vieille série B.  Chucky devient victime de ce massacre et nous les spectateurs de ce gâchis prévisible mais tout de même bien affligeant.

Une retraite anticipée pour Chucky ? Je ne pensais pas dire ça un jour mais je finis par en rêver…

Avec Le retour de Chucky, Don Mancini malmène sa poupée et nos nerfs avec. Les fans feront leurs adieux à cette franchise  qui avait pourtant tout son potentiel pour un dépoussiérage en règle. Malheureusement, même les meilleurs tueurs doivent un jour se rendre en maison de retraite, Chucky si tu m’entends, ranges ton couteau ça n’en vaut plus la peine mon brave gars.

Votre dévoué Freddy

Note:

note 1

 

 

 

 

 

4 réponses à “[CRITIQUE] Le retour de Chucky (Cult of Chucky)

  1. Je ne peux qu’être d’accord, c’est un beau ratage sur toute la ligne et les ré-apparition de personnages précédents sentent fortement le fan service à deux sous. Ce n’est pas Chucky qui doit prendre sa retraite mais Mancini vu que c’est lui et uniquement lui qui a toujours bloqué les projets de reboot intégral ou les suites qui ne sont pas de lui (c’est ça d’avoir gardé les droits sur les personnages).
    Et quand on sait que Mancini a eu la drôle d’idée d’imaginer un crossover Chucky/Annabelle parce qu’il avait adoré le premier volet d’Annabelle, cela ne fait que montrer qu’il est totalement à côté de la plaque.
    Mancini se raccroche à sa poupée comme Ridley Scott se raccroche à son xénomorphe, et les deux ne font que plomber leur saga respectives

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s