[CRITIQUE] Goodnight Mommy

GOOD NIGHT MOMMY-AFF 42x59.indd

Réalisé par: Veronika Franz, Severin Fiala

Avec: Susanne Wuest, Lukas Schwartz…

Durée: 1h40

Genre: Horreur/Drame

Date de sortie DVD: 6 Octobre 2015

Interdit aux moins de 12 ans

Speech

En plein été, dans une maison de campagne perdue au milieu des champs de maïs et des bois, des jumeaux de dix ans attendent le retour de leur mère. Lorsqu’elle revient à la maison, le visage entièrement bandé suite à une opération de chirurgie esthétique, les enfants mettent en doute son identité…

 Goodnight-Mommy-642x362

Critique

Aussi discret en salle que dans son propos, Goodnight Mommy est une expérience quelque peu déroutante.

Sensation étrange de se faire avoir dès le début, le scénario de cet ovni dévoile dès les premières images le « twist » de l’intrigue qui unit les jumeaux. Volontaire ou pas, cette facilité plonge la suite du film dans une litanie visuelle platonique où la pellicule glacée vient sensibiliser un huit clos froid et mélancolique.

Très vite transparait la volonté des réalisateurs de vouloir provoquer un sentiment de malaise claustrophobe par des moyens visuels visant à étirer l’action au possible.

Goodnight-Mommy-620x350

Les plans restent figés jusqu’à ce que le spectateur voyeur soit pris dans les toiles du malaise. Procédé subtile qui devient malheureusement vite lassant par sa répétition excessive tous les plans étant pratiquement du même acabit. Un somnifère joliment emballé qui réserve tout de même quelques passages intéressants notamment dans la deuxième partie qui prendra l’allure d’une séance de torture enfantine loin du gore et des effusions de sang qu’on pouvait attendre.

Un essai semi-concluant qui aurait pu transcender le genre si le scénario aurait été un peu plus subtil dans son propos. Reste la beauté de cette photographie d’une beauté froide fascinante et le duo de frères touchant et magistralement interprété.

Bilan mitigé pour ce Goodnight Mommy qui signe un drame aussi glacial que perturbant. Une mise en scène  figée et somnolente qui empêche d’adhérer complètement à cet univers horrifique d’une grande beauté. Si vous ne devinez pas dès le début de le pot aux roses, vous aurez peut-être une chance d’échapper à la deception…peut-être…

Votre dévoué Freddy

Note:

note 2,5

4 réponses à “[CRITIQUE] Goodnight Mommy

      • Dans mon souvenir, ce n’est pas la mère qui l’a plongé dans du liquide, mais les enfants, après avoir retrouvé le chat mort (pour une raison inconnue qui n’est pas forcément la mère, contrairement à ce que pensent les enfants). Si eux l’ont mis dans du liquide, c’était pour provoquer la mère qui, je pense, n’était au final même pas au courant de la présence de l’animal.

      • Et dire que pour cette scène du chat, il s’agit d’un vrai chat mort…l’être humain n’a pas respect pour le vivant autre que lui-même. On crierait au scandal s’il s’agissait d’un cadavre humain, pourtant le chat comme l’humain sont bel et bien tous les 2 des êtres vivants.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s