[CRITIQUE] Burying the Ex

file_605864_burying-the-ex-poster-640x948

Réalisé par: Joe Dante:

Avec: Ashley Greene, Anton Yelchin…

Durée: 1h29

Genre: Horreur/Comédie

Date de sortie: Inconnue

Speech

L’histoire d’un couple dont la relation prend un mauvais tour lorsqu’il décide d’emménager ensemble. Max découvre à quel point sa copine Evelyn prend le contrôle sur lui et le manipule, mais il a trop peur de la quitter. Evelyn va mourir dans un accident, et la vie de Max va basculer…

burycb2

Critique

Papa du fantastique vintage et bon enfant, Joe Dante nous propose cette fois-ci une histoire de zombie si romantique que même la mort se garde bien de jouer la grande Faucheuse.

Max est bien embêté lorsque sa petite amie revient un peu plus palote de son cercueil, mais quitter un Zombie n’est jamais chose aisée…

Burying The Ex se teinte alors d’une ambiance cosy des bons vieux films des années 90 où fun et eau de rose peuvent librement côtoyer le gratin horrifique. Mais dans cette cuisine de grand-mère, Joe Dante se perd malheureusement dans le mix des genres.

La première partie du film convenue et sobre ne laisse rien présager de très bon. Une histoire plutôt simpliste qui oublie de semer son grain de folie dans un univers déjà bien exploité par d’autres réalisateurs.

 Il faudra vraiment attendre la toute dernière demi-heure pour que Burying The Ex dévoile tout son potentiel de séduction.

thumbnail_21702

Comme un second rencard, cette dernière partie plus fun nous montre enfin le Joe Dante que l’on connait. Bien que retenu, le rythme s’accélère aussi vite que la décomposition de la belle Evelyn qui prend enfin un peu sa revanche.

Gentillet mais divertissante, cette petite série B aguiche par son côté bon enfant et ses références aux grands classiques qui séduiront les fans. Loin des autres perles de Dante, Burying the Ex se laisse tout de même apprécier avec un grain de nostalgie pour une ambiance qu’on aimerait parfois retrouver dans les films de cette nouvelle génération.

Dommage que le rythme ne tienne pas aussi bien la longueur…

Pas donc de de quoi se retourner dans sa tombe mais l’intérêt ne manque pas pendant 1h30 et Dante tient le spectacle bien en main à défaut de lâcher prise.

Une série B qui ne restera pas gravée dans l’enfer de Dante mais qui a au moins le mérite de nous offrir 1h30 de divertissement correct et bien joué. Un peu plus de folie aurait été apprécié mais que voulez-vous recycler les zombies de nos jours…

Votre dévoué Freddy

Note:

note 3

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s