[CRITIQUE] Jeepers Creepers 3

'Jeepers_Creepers_3'_theatrical_release_poster.jpg

Réalisé par: Victor Salva

Avec: Jonathan Breck, Brandon Smith, Meg Foster…

Durée: 1h27

Genre: Horreur/Thriller

Date de sortie: 2017

Synopsis

Situé entre le premier et le second opus, le sergent David Tubbs réuni une équipe d’intervention afin de détruire le Creeper une bonne fois. Mais alors que le sergent se rapproche plus que jamais des secrets de ses sombres origines le monstre revient terroriser une communauté fermière locale.

Jeepers-Creepers-3-Ravenous.jpg

Critique

Après deux premier bon opus  et des rumeurs sur la réunion des deux survivors de ces derniers, c’est finalement un entre-deux que nous propose Victor Salva.

Malheureusement pour nous c’est sur Syfy qu’est diffusé ce 3ème volet, un prix à payer très cher tant au niveau de la qualité que du découpage désastreux de l’intrigue qui prend des allures nauséabondes de téléfilm du dimanche.

De cette bestiole à l’allure charismatique, claquant des ailes au grès de l’abattage de ses proies il n’en reste plus rien si ce n’est un maquillage grotesque et risible, quelques effets gore sauce ketchup et un jeu d’acteur pitoyable.

La nuit qui enveloppait son aura horrifique se dissipe au profit d’attaques uniquement diurnes faisant du Creeper un pantin de série B bien trop direct et grossier pour nous faire frissonner. Sa démarche lourde et pataude dessert tout le mysticisme qu’avait réussi à brillamment créer Salva. Ce 3ème opus préfère se pencher d’avantage sur cette voiture mortelle et ennuyeuse qui au passage fait tout le sale boulot, à croire qu’avec l’âge même les monstres deviennent feignasses.

150419925459a8425616165-1505556592088_1280w.jpg

Les premiers émois de 2001 sont ainsi effacés par une écriture bâclée qui tente de relier les deux premiers volets non sans beaucoup de difficultés. Il nous faudra attendre le final pour enfin comprendre où le réalisateur veut en venir mais trop tard, le mal est fait et la créature de Victor Salva se retrouve sur la pente glissante du nanar insurmontable. Il en faudra beaucoup au réalisateur pour relever le niveau mais en attendant la franchise a bel et bien un pieds dans la tombe, en espérant que le prochain volet n’y saute pas les pieds joints c’est qu’on s’y était attaché à ce petit Creeper…

Avec ce 3ème opus Victor Salva caricature sa créature pour en faire une série B Syfy insipide et grotesque. On préfère fermer les yeux devant ce massacre et se concentrer sur notre espoir de voir enfin le combat final tant attendu qu’on nous avait si sadiquement fait espérer. Et ça c’est ce qui nous horrifie le plus !

Votre dévoué Freddy

Note:

note 0,5

Une réponse à “[CRITIQUE] Jeepers Creepers 3

  1. 15 ans pour ça BORDEL, on a attendu 15 ans pour une bouse nanardesque, je suis choqué de comment on peut produire un film aussi mauvais en tout points alors que les deux premiers avaient réussi à faire entrer le jeepers creepers dans la mythologie du cinéma horrifique….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s