L’ombre du mal

Réalisé par: James McTeigue

Avec: John Cusack, Alice Eve, Luke Evans…

Durée: 1h51

Date de sortie dvd: 23 octobre 2012

Genre: Thriller/policier

Speech:

Edgar Allan Poe n’aurait jamais imaginé qu’un de ses « admirateurs » serait assez fou pour recréer les horribles crimes nés de ses délires littéraires ; assez pervers pour l’obliger à devenir son biographe et à narrer par le menu ses sanglants exploits, mis en scène avec une précision diabolique ; assez cruel pour lui enlever la femme de sa vie et l’ensevelir en lui laissant tout juste quelques heures pour la sauver… Pour un écrivain, rien n’est plus troublant que de voir ses fictions prises au pied de la lettre, et ses personnages de fiction s’incarner dans le monde réel. Mais pour l’auteur des « Histoires extraordinaires », l’enjeu est de retrouver au plus vite son « double » démoniaque pour éviter de sombrer lui-même dans une folie sans retour…

Critique:

Sombre et envoutant voilà en quelques mots ce qu’on pourrait dire de ce film injustement boudé par la critique. Certes le scénario est basique lorgnant sur un semblant de déjà vu (From Hell, Sleepy Hollow) mais les décors et costumes somptueux nous transportent dans une atmosphère sombre et brumeuse qui illustre à merveille l’univers du grand Edgar Allan Poe.

A travers son nouveau film, James McTeigue reprend ce qui avait fait le succès de son précédent long-métrage V pour vendetta: du rythme et une verve travaillée. L’intrigue est palpitante et tient le pari sur l’identité du tueur qui restera entier jusqu’au dénouement. 

L’ombre du mal (The raven en anglais) est un thriller d’époque réaliste intelligent qui cependant, peine à se mettre en place dans une première partie visant à nous introduire la personnalité borderline de l’écrivain. Une première partie qui pourrait en décourager quelques uns mais c’est sans compter l’arrivée des premiers meurtres qui accèlerent  le rythme pour finalement nous captiver au fil de l’enquête, comme dans un roman d’Agatha Christie.

Point de mystère quant à la fin, le film nous raconte les derniers instants fictifs de la vie d’Allan Poe. Le final est donc prévu, construit dès la première scène qui scellera le destin macabre de ce grand écrivain.Un final exellent  qui se terminera par un duel avec le tueur teinté de poésie funèbre, l’écrivain sera seul face au destin qu’il s’est lui-même choisi.  

Un bon point pour James McTeigue qui s’amuse avec justesse, à imaginer cette fin de vie en introduisant des éléments imaginaires parmi des faits réels. A noter que la mort d’Edgar Allan Poe reste inexpliquée à ce jour.

Le tout est mené de main de maitre par un John Cusack parfait dans la peau de l’auteur torturé se battant avec ses propres démons aussi sombres que ses écrits qu’il laisse derrière lui.

L’ombre du mal est donc un film presque sans fausse notes qui, sans être un Seven bis d’époque, parvient à nous intriguer autant qu’à nous divertir. Une ambiance sombre qui nous happe dès les premiers instants servie par une photographie sublime et une bande sonore entrainante.

Votre dévoué Freddy

Note: 8,5/10

Une réponse à “L’ombre du mal

  1. Un peu de « Sleepy Hollow » et/ou de « From Hell », riend ‘extraodinaire mais un bon suspense et surtout un rythme assez soutenu pour garder l’intérêt du spectateur. Mc Teigue déçoit parce qu’il manque d’audace, mais ça reste efficace… 7/10

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s