La malédiction de Molly Hartley

Réalisé par: Mickey Liddell

Avec: Hayley Bennett, Chace Crawford

Durée: 1h22

Date de sortie dvd: 16 mars 2010

Genre: Drame/ epouvante

Speech:

En franchissant le seuil de sa nouvelle école de Boston, Molly Hartley espère oublier que sa mère, internée dans un institut psychiatrique, a tenté de la tuer. Tous se passe pour le mieux    jusqu’au jour où la jeune fille est victime d’hallucinations funestes, lesquelles semblent avoir un lien avec l’attaque de sa mère. À mesure qu’approche son dix-huitième anniversaire, Molly    commence à se poser des questions sur le secret qui se cache au plus profond d’elle-même.

Critique:

Film passé inaperçu à sa sortie dvd, La malédiction de Molly Hartley nous conte les déboires d’une adolescente traumatisée par le souvenir de sa mère psychotique. En débutant une nouvelle vie elle espère tourner la page mais c’est sans compter les petites voix dans sa tête qui viennent la tourmenter.

Malgré une ouverture accrocheuse et efficace qui semblait prometteuse, Mickey Liddell choisit de tourner son film en ridicule avec une espèce de Hartley coeur à vif version possession. Possession démoniaque pas vraiment d’ailleurs, si pendant les 20 premières minutes on y croit (et on espère) le thème principal est bien celui de la conspiration satanique. Mais contrairement à un Rosemary’s baby ou à la Malédiction, pas d’antéchrist à l’horizon mais la naissance d’une armée de Satan.

L’idée de départ aurait donc pu être original mais la mise en scène maladroite et puerile démonte le film en un rien de temps. Pour toucher la génération Twilight, le réalisateur y va à grands coups de personnages stéréotypés dont certains sont des publicités vivantes pour l’Oreal ( c’est obligé vu la coupe de cheveux ! ).

Mais Liddell ne s’arrête pas là et va à fond dans son teen horror movie avec des dialogues lisses et politiquement corrects jusqu’au bout: pas d’insultes, peu de violence et pas de sexe (trio perdant quoi).

Qui dit pas de possession, dit  pas de contorsions ni de langage salace (snif) il faudra vous contenter tout le long de voix murmurées à peine audibles et d’ un seul effet FX  pitoyable. Le suspense est aussi absent que les jump scare ah ben c’est un film sage on vous aura prévenu !

Bref, on s’ennuie, on cherche à sursauter sans y parvenir coincé dans ce film d’adolescents mièvre avec des acteurs pas convaincus eux-même du resultat.Quant aux personnages, ils sont tellements superficiels et trop innocents pour être honnêtes qu’on voit le twist final arriver de loin sans surprises.

Autre point négatif, le film se cloture pas une note positive et malgré les questions on en sera pas plus. Quelle est sa malediction ? Quelles sont ses pouvoirs ? Rien juste qu’elle ressemble à un wolverine sans griffes. Franchement si c’est ça l’armée de Satan je suis pas dans la merde !

Vous l’aurez compris La malédiction de Molly Hartley ressemble d’avantage à un épisode de gossip girl (ça tombe bien Chace est là) qu’à un bon film d’horreur. C’est innocent, puritain, et mou du début à la fin. Un teen movie à voir pour les filles qui veulent baver devant le brushing de Chace Crawford pour les autres passez votre chemin, c’est sans interêt !

Votre dévoué Freddy

Note: 1,5/10

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s