Devil seed

Réalisé par: Greg A.Sager

Avec: Michelle Argyris, Shantelle Canzanese

Durée: 1h33

Date de sortie dvd: 6 novembre 2012

Genre: Epouvante/horreur

Speech:

Alexandra, une étudiante pétillante, retourne vivre avec ses colocataires, Jessica et Breanne, pour la rentrée universitaire. Après une nuit de fête et de débauche, Alex accepte de voir une voyante pour en savoir plus sur son avenir avec son petit-copain Brian. Mais la séance se transforme en cauchemar quand celle-ci fait des allusions à la présence d’un esprit malveillant. Quand la jeune fille se réveille le lendemain, elle ne se rappelle de rien. Une série d’évènements étranges et surnaturels commence à se produire autour d’elle : bruits inquiétants, hallucinations, blackouts, lacérations sur le corps… Ayant l’impression de devenir folle, elle demande de l’aide à ses amis qui n’arrivent pas à concevoir le mal qui vit en elle. Elle fait donc appel à l’un de ses professeurs et à son père, qui ont eu affaire à un cas de possession auparavant. Alors que son état empire, il est clair qu’Alex a été choisi par le démon pour pénétrer notre monde…

Critique:

L’histoire est donc celle d’ une jeune étudiante, Alexandra,  qui se retrouve persecutée par une force malveillante voyant en elle le moyen de concevoir l’antechrist. Malgré un speech réchauffé (à croire que le diable n’a que ça à faire courir après les vierges..), Devil Seed se démarque des autres navets par un rythme soutenu et une mise en scène qui tient la route. Pas de dialogues inutiles, l’action arrive assez vite pour installer un climat un peu plus inconfortable.

Les effets FX très bien maitrisés nous offrent de bons moments de frayeurs et des jump scare savamment dosés. On ne peut cependant pas s’empecher de faire  des rapprochements avec l’Exorciste notamment pendant la scène où Alexandra urine sur le sol (bon sauf que contrairement à Regan elle, elle la boit c’est plus nutritif niark).

Autre bonne surprise, l’actrice principale Michelle Argyris qui tire son épingle du jeu en nous donnant une interpretation simple mais efficace sans en faire des tonnes .  On reprochera cependant les stéréotypes des autres personnages: une blonde sans neurones, un petit copain vollage et une amie qui fait ce qu’elle peu mais qui est complètement à l’ouest.

La religion ici n’est que secondaire ce qui est un bon point pour le film qui ne croule pas sous des thérories fumeuses du bien et du mal. Le prêtre n’est qu’un personnage de plus qu’on ne verra que dans le final. Un final qui d’ailleurs ne se contente pas de faire dans la banalité et nous donne pour une fois un peu d’originalité sans twist à répétition.

Devil Seed est donc une bonne surprise qui, sans révolutionner le genre remplit son contrat en nous donnant quelques petites frayeurs réalistes empruntées à d’autres films du genre. Tirant son épingle du jeu parmi d’autres titres plus ou moins foireux, Devil Seed vous reserve quelques bonne surprise démoniaques. On aurait cependant aimé voir un peu plus de scènes chocs mais bon pour un DTV (direct to dvd) on s’en contentera.

 Alors à vos croix et crucifix !

Votre dévoué Freddy

Note: 6,5/10

Une réponse à “Devil seed

  1. Pingback: [critique] Kingdom come | Le cinéma de Freddy·

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s