[CRITIQUE] I am a hero

750x1055_movie13808postersi_am_a_hero-hk.jpg

Réalisé par: Shinsuke Sato

Avec: Yo Oizumi, Masami Nagasawa…

Durée: 2h07

Genre: Horreur/Action

Date de sortie DVD: Inconnue

Speech

Hideo assiste à la destruction de la société japonaise par des infectés et des survivants qui ont pour la plupart abandonné eux aussi toute humanité.

iamahero-h2016.jpg

Critique

Adapté du manga éponyme écrit par Kengo Hanazawa, I am a Hero nous trace l’itinéraire d’un mangaka trentenaire raté qui trouvera dans le chaos  le moyen assez incongru de devenir un héros malgré lui.

Loin des zombies habituels, ceux de cette adaptation peuvent parler bien que leur langage ne dépasse pas souvent celui d’un maternelle ce qui nous vaudra quelques scènes bien glaçantes derrière le vernis de la dérision: le zombie qui se crève les yeux lentement en criant par la suite mamaaaaan je ne vois plus, si moi ça me met mal à l’aise…

Parler oui, mais aussi se contorsionner faisant ainsi pâlir de jalousie la pauvre petite Regan (L’Exorciste). L’ouverture avec la première attaque est pour ma part vraiment bluffante. Les effets simples mais maitrisés, les maquillages très bien confectionnés font de ce énième film de zombie un divertissement digne d’intérêt et d’une certaine manière: rafraichissant.

Exit les Brad pitt faisant une pause soda entre deux infectés, Hideo Suzuki incarne enfin l’anti-héros par excellence, celui qu’on attendait plus.  D’un physique banal, mal assuré, ses premiers pas en tant que déglingueur de mort-vivants se feront lentement pour finalement exploser dans un final gore jouissif et surprenant devant tant de déchainement de violence contenue.

qctzxu54zgir6sdmnx7i.jpg

Bien que certaines scènes peuvent prêter à rire, I am a hero tient avant tout à rester sérieux. Sombre, violent la pellicule de Shinsuke Sato a tout pour plaire y compris son casting parfaitement ajusté au scénario. On regrette tout de même le personnage de Hiromi qui finalement ne sera même pas pris en second plan bien que son potentiel d’Alice japonaise (Resident Evil) est été bien trouvé.

Avec cette adaptation, le Japon se place en tête des divertissements intelligents. Dans la même catégorie que Le dernier Train pour Busan, on assiste à un spectacle réaliste sans fioritures Hollywoodiennes et avec en prime un héros qui n’est pas obligé d’être mannequin pour avoir de la gueule. A voir absolument ! 

Votre dévoué Freddy

Note:

note 4

2 réponses à “[CRITIQUE] I am a hero

    • je trouve intéressant le fait de donner la parole ou une phrase à un zombie ça lui donne d’avantage l’air d’un infecté bien plus réaliste à mon goût. Content de t’avoir donné envie de le voir tu m’en diras des nouvelles il est fun en tout cas !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s