[CRITIQUE] Dead Rising: Watchtower

410411.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Réalisé par: Zach Lipovsky

Avec: Jesse Metclaffe, Virginia Madsen…

Durée: 1h50

Genre: Horreur

Date de sortie DVD: Inconnue

Speech

Un vaccin du gouvernement échoue à arrêter la progression d’une épidémie altérant les individus en morts-vivants. La résistance s’organise, et clame que la direction de l’état serait capable de bien avoir une partie de responsabilité.

25RISING-master675

Critique

Il faut croire que certains réalisateurs ne jouent pas aux jeux qu’ils doivent adapter. Car si Dead Rising sort tout de même la tête de l’océan des Capcom complètement ratés à l’écran, il ne remportera pas la franche unanimité des aficionados de ce jeu complètement barré.

Loin de la joyeuse folie où le festival de tripes flirtait avec le mauvais goût jouissif d’une chasse aux zombies oppressante et fun, cette adaptation nous propose une version épurée et soft. Tout comme la série Walking dead fortement aseptisée pour les yeux sensibles, Dead Rising ne voit jamais assez rouge préférant le découpage propre et sans bavure de zombies toutefois bien apprêtés.

Le climat étouffant que l’on pouvait ressentir lors du jeu disparait pour laisser place à des meutes de morts-vivants éparses et sans grand intérêt. Le réalisateur tente de nous infliger la pression d’une morsure imminente sans pour autant nous immerger complètement dans le rythme souvent bien trop lent.

deadrising1-620x290

Quelques petites références subtiles au jeu viendront rincer l’oeil des fans mais mal exploités, ils perdent très vite le peu d’attrait durement gagné.

On passera sur le jeu plus que moyen des acteurs (Jesse Metclfaffe est meilleur au jardin de Desperate Housewives) et le massacre du personnage de Frank West qui ne sert qu’à rallonger le temps de cette série B.

B oui mais jamais Z. En effet malgré tout ses défauts, cette adaptation réussit à maintenir l’intérêt tout en limitant les dégâts. Pour ceux qui ne connaissent pas le jeu, le plaisir pourrait même pointer le bout de son nez. Pour les autres, on se réconfortera en se disant que ça aurait pu être pire, bien pire…

Très largement en demi-teinte, cette adaptation avait pourtant toutes les bases du jeu pour cartonner mais le manque de passion du réalisateur se faisant sentir, cette série B n’atteint jamais le cœur des joueurs. Dépourvu d’humour et de gore fun, Dead Rising: Watchtower limite les dégâts mais reste tout de même une grande déception. Et puis on engage pas un jardinier pour trucider des zombies merde !

Votre dévoué Freddy

Note:

note 2

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s