[CRITIQUE] Bob l’éponge – Le film : un héros sort de l’eau

bob

Réalisé par: Paul Tibbitt

Avec: Antonio Banderas

Durée: 1h33

Date de sortie cinéma: 18 Février 2015

Speech

Tout baigne à Bikini Bottom pour Bob l’éponge, l’éternel optimiste et ses amis: Patrick l’étoile de mer fidèle, Carlo le calamar égoïste, Sandy l’écureuil et Monsieur Krabs, le crustacé obsédé par l’argent!
Cependant tout bascule quand la recette du pâté de crabe est volée par le diabolique pirate Steak Barbare (et les mouettes qui ne le quittent jamais…) ! Pour sauver leur monde, Bob et ses amis vont unir leurs forces (avec l’aide de Plankton, l’ennemi de toujours !) et débarquer dans le nôtre ! Transformés en super-héros, ils vont apprendre à maîtriser leurs super-pouvoirs, mais … ça va faire des vagues !

528755

Critique

Depuis 1999, cette éponge au rire des plus énervants aura conquis les cœurs de plusieurs générations. C’est donc après un premier film assez réussi que Bob revient en très grande forme dopé aux protéines et à la salle de muscu.

Mais si la BA laissait présager un film entièrement dans notre réalité, il n’en est rien. Il vous faudra compter en effet sur au moins 20 minutes du film en image de synthèse pour enfin sortir la tête de l’eau.

Si on est loin de frôler la noyade, ce nouvel opus n’est pourtant pas totalement une franche réussite la faute à un humour pas toujours au niveau de tous et à des images de synthèse un peu au rabais.  D’avantage tourné vers le jeune public, Bob l’éponge enchaine les gags parfois  lourdingues doublés par une chanson aussi énervante qu’entêtante, attendez-vous à chanter toute la journée « bob l’épooooonge carréeeeee ». Un univers corrosif pour les bleus de la star jaune mais pour ceux qui  auront apprécie le dessin-animé autrefois, les retrouvailles sont un vrai régal.

i_bob

Le film déploie des trésors psychédéliques où tout part délicieusement en sucette. Coup de cœur pour le dauphin observateur de l’univers parce qu’un dauphin avec une cape ça ne se voit pas tous les jours.

Pas sérieux pour deux sous, ce nouvel opus brille dans sa décadence d’humour décalé. On rit sans vraiment savoir pourquoi, on sait que ce spectacle ne vole pas haut et pourtant notre bonne humeur elle, prend de l’altitude. Même Antonio Banderas se prend au ridicule et ça lui va plutôt bien.

Absurde, sans queue ni tête, Bob l’éponge – Le film : un héros sort de l’eau sera pourtant votre dose de glucide de la journée. Fun et complètement barré, tous les ingrédients sont réunis pour vous dérider les neurones à condition d’être un initié de cet univers. Un trip sous barbapapa qui frôle parfois la crise de diabète mais qu’importe doc on prend le risque !

Votre dévoué Freddy

Note:

note 3

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s