[CRITIQUE] Ouija

ouija-movie-poster

Réalisé par: Stiles White

Avec: Olivia Cooke, Ana Coto…

Durée: 1h30

Genre: Horreur/Thriller

Date de sortie cinéma: 29 Avril 2015

Speech

Après avoir réveillé les forces ténébreuses d’une antique planche de jeu de spiritisme, un groupe d’amis se voit confronté à ses peurs les plus terribles.

Film Title: Ouija

Critique

Bien que très tentante, cette planche Ouija au potentiel démoniaque inné s’embourbe dans tous les défauts d’une série B filmée au rabais.

Dès l’introduction, l’odeur nauséabonde de l’arnaque pseudo horrifique se fait sentir avec une scène d’ouverture d’un ridicule franchement simpliste. Une mise à mort douillette qui sèmera le trouble dans la tête de la gentille copine prête à tout pour entrer en contact avec sa meilleure amie pour la vie et l’au-delà. Sauf qu’on a jamais pensé à la prévenir que déranger les esprits c’est mal surtout quand certains d’entre eux ont un passé pas très recommandable.

La suite ne sera guère mieux avec sa succession de fausses trouilles où chaque pétard mouillé enlise un peu plus le film dans un soft teen movie.

Ainsi chaque scène censée nous foutre la trouille se termine par une pirouette bisounours comme si le réalisateur n’osait pas lui-même aller jusqu’au bout de son jeu. D’ailleurs même les mises à mort sont loin d’être spectaculaires ah si comptez tout de même une noyade dans une piscine et un évier tueur malgré lui…mais uniquement parce que la baignoire avait refusé de faire le sale boulot.

ouija+trailer

Autre exemple flippant: une furtive apparition fantomatique où succèdera un second plan sur notre héroïne endormie dans son lit, à croire que même elle s’emmerde…

Et que dire des deux grands méchants revenants dignes d’un cirque comique tant l’effet de surprise et leurs propres effets spéciaux sont bâclés.

Dommage car ce Ouija avait toutes les bonnes bases pour faire trembler son public mais la mise en scène laborieuse et le jeu complètement raté des acteurs ne vaut pas un Kopeck pour cette production horrifique désastreuse.

Malgré un thème attrayant, Ouija est un gâchis bien malmené. Une communication avec l’au-delà qui souffre de nombreux bugs tant au niveau frissons que qualité du scénario pour un résultat comique malgré lui. A éviter pour les amateurs de chair de poule !

Votre dévoué Freddy

Note:

note 1

 

Une réponse à “[CRITIQUE] Ouija

  1. Pingback: [CRITIQUE] Ouija: Les origines | Le cinéma de Freddy·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s