[critique] The Paranormal Diaries: Clophill

the-paranormal-diaries

 

Réalisé par: Michael Bartlett, Kevin Gates

Avec: Kevin Gates, Michael Bartlett, Craig Stovin…

Durée: 1h28

Genre: Horreur

Date de sortie DVD: 2 Septembre 2014

Speech

En mars 1963, dans les ruines de l’église de Clophill un groupe de sorcières a organisé une messe noire. Elles ont pillées des tombes, sacrifiées des animaux et se sont servies d’os humains. Pendant les années qui suivirent d’autres événements de ce genre ont eu lieu à Clophill et on a même retrouvé du bétail mutilé dans les environs. Il était evident que parmis ces ruines des activités paranormales avaient lieu. En 2010 une équipe de journalistes est venue enquêter pour essayer de découvrir ce qu’il s’était réellement passé. C’est ainsi qu’ils ont constaté que la legende de Clophill avait laissé des traces parmis les habitants. En faisant cette enquête ils ont fait un terrifiant un voyage dans l’inconnu.

2156308862

Critique

Encore un found footage dans nos rayons DVD. Calqué sur la saga Paranormal Activity, The Paranormal Diaries se distingue tout de même par son sens du…vide !

Un néant abyssale qui s’élèvera tout juste au niveau d’une émission sur le paranormal qui pourrait passer sur NRJ12. Si le décor planté d’une vieille église espagnole en ruine pourrait nous filer notre lot de chocotte, la mise en scène plombe nos angoisses pour laisser sa place à un ennui terrifiant.

Côté acteurs, la bande de ghostbusters british s’en sort assez bien mais aurait pu donner un peu plus de voix tant elle reste silencieuse même dans les moments censés être flippants.

clophill-1024_MED

Du potentiel, The Paranormal Diaries en avait mais à force de jouer sur la multitude d’interviews, on rate le peu d’occasions d’apparitions spectrales. Tout cela mènera à un final tout aussi décevant où la seule terreur infligée est celle de la pauvre foulure de cheville de notre héroïne (véridique !), même une hémorragie digitale aurait été plus alléchante !

Le film se termine sur l’un des plans les plus flippants du found footage: un chat noir qui passe et une grille d’entrée qui s’ouvre. Vous sentez la chair de poule monter ? Nous non, pas plus que les poules.

 The Paranormal Diaries est donc une mauvaise blague jouée par deux réalisateurs qui ont réussi à passer complètement à coté du genre. Le néant habite ces lieux et n’a qu’un seul but vous faire mourir d’ennui ! Et pour les pseudos apparitions fantomatiques, il faudra faire preuve d’imagination à croire que même en Angleterre, les esprits font la queue chez pole emploi.

Votre dévoué Freddy

Note:

note 0,5

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s