[critique] Mimesis – La nuit des morts vivants

52ebd2ae457d8

Réalisé par: Douglas Schulze

Avec: Sid Haig, Gavin Grazer…

Durée: 1h39

Genre: Horreur/Epouvante

Date de sortie DVD: 3 Mars 2014

Speech

Sept étudiants dont le point commun est seulement un amour pour les films d’horreur de l’époque classique, sont invités à assister à une fête exclusive « fan d’horreur » dans une ferme isolée. Mais au coucher du soleil, ces étrangers vont se retrouver dans une version réelle du film culte La nuit des morts-vivants !

20412861.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Critique

Mimesis est la preuve même qu’il ne suffit pas d’avoir un bon scénario pour faire un bon film. Idée de départ intéressante qui aurait pu apporter du sang neuf au cinéma d’horreur, le film s’enlise malheureusement dans des problèmes de budget qui se font vraiment ressentir. Maquillages cheap, acteurs au rabais, Mimesis n’a rien pour lui, pas même la mise en scène digne d’un grand nanar, enchainant les accélérés brusques et les clichés réchauffés du cinéma d’horreur.

Pourtant, il y avait de la suite dans les idées: vivre le film d’horreur au lieu de simplement le regarder. Une phrase alléchante qui s’essouffle vite quand on voit le travail bâclé de Douglas Schulze. Au final, on assiste à un spectacle à peine divertissant où les effusions de gore font plus office de fête foraine ratée.

zombie-zombie

Reste pour les fans la satisfaction de revoir les scènes de La nuit des morts vivants revisitées à la sauce teenage en manque de frissons. La présence également de Sid Haig en ravira certains même si on se demande ce qu’il vient faire dans ce carnage…

Mimesis – La nuit des morts vivants est une petite série B sans grandes prétentions qui à partir d’une idée de scénario originale, essaye de rendre hommage aux classiques du genre. Mais le manque de budget et le jeu désastreux des acteurs finit par enterrer ce qui aurait pu être une petite pépite. Dommage…

Votre dévoué Freddy

Note:

note 1

Une réponse à “[critique] Mimesis – La nuit des morts vivants

  1. Je n’ai remarqué qu’une fois chez moi que le DVD que je m’étais procuré d’occasion n’avait qu’une bande-son: la VF… Ma déception s’est vite atténuée quand j’ai compris que doublage ou pas, le film est profondément creux.
    Je me suis laissée tromper par la présence de Sid Haig, et je rejoins parfaitement ton avis sur l’ensemble. Dommage, le concept n’était pas si mauvais…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s