[critique] American Nightmare

AmericanNightmare

Réalisé par: James DeMonaco

Avec: Ethan Hawke, Lena Headey, Adelaide Kane…

Durée: 1h26

Genre: Epouvante/Horreur

Date de sortie cinéma:  7 août 2013

Interdit aux moins de 12 ans

Speech

Dans une Amérique rongée par une criminalité débridée et des prisons surpeuplées, le gouvernement a donné son accord pour qu’une fois par an, pendant 12 heures, toutes activités criminelles, meurtres inclus, soient légalisées. La police ne peut intervenir. Les hôpitaux suspendent leurs services. Une nuit durant, les citoyens sont à même de définir leurs propres règles et de faire leur propre loi, sans avoir à craindre de sanctions. Au cours d’une telle nuit hantée par la violence et le crime, une famille va devoir faire un choix – bourreau ou victime ? – face à un inconnu venu frapper à sa porte.

American-Nightmare-620x330

Critique

Dès les premières images, American Nightmare impose son scénario original d’anticipation. Dans une société où les plus bas instincts des américains ne peuvent s’exprimer qu’une fois par an, les membres d’une famille bcbg se retrouvent confrontés à un choix moral qui pourrait leur être fatal. Une belle mise en bouche qui innove dans le paysage horrifique, à coup d’introduction sadique et d’ambiance délicieusement glauque. Mais ce qui aurait pu être une pépite du genre va malheureusement se retrouver pris dans les toiles du simple home invasion.

Le réalisateur effleure toujours la violence animale sans approfondir son sujet à fond. Les personnages sont ainsi brossés à la va-vite alors que pour certains d’entre eux, on peut sentir une vraie dimension psychologique qui aurait mérité un peu plus d’expression. La violence quant à elle n’est jamais assez poussée à l’extrême, on aurait préféré un peu plus de fun notamment avec  un Rhys Wakefield dans le rôle du méchant très vite balayé malgré un jeu et une gueule d’ange qui respire la folie sadique. Ses quelques scènes nous laissaient pourtant espérer une apogée de terreur. La lenteur du scénario est aussi un point noir du film, on passera plus de la moitié à regarder cette gentille famille se déchirer alors que l’assaut en lui-même de la maison ne prendra que quelques minutes.

american-nightmare-10929194xyatj_1713

Mais malgré ses défauts, American Nightmare reste un film agréable et prenant à regarder. Les derniers instants au côté de la mère de famille empreints d’humour noire nous font apparaitre ce qu’aurait pu être le film: une réussite filmant les recoins les plus sombres de l’âme humaine. Au lieu de ça, on obtient un bon pop corn movie glaçant idéale pour échapper à la chaleur de l’été mais qui ne laissera pas son empreinte sanglante dans le cinéma d’horreur.

Loin de jouer la carte de l’originalité, American Nightmare manque de piquant, préférant le soft à la véritable boucherie. On aurait aimé retrouver un arrière goût d’Orange Mécanique pour sa moralité douteuse, mais malheureusement le film reste définitivement trop aseptisé. American Nightmare est tout de même un bon film qui devrait en stresser plus d’un grâce à quelques scènes qui font monter la pression. Le home invasion est mort, vive le home invasion !

Votre dévoué Freddy

Note:

note 3

 

6 réponses à “[critique] American Nightmare

  1. tu es généreuse avec cette purge 😉 avec les défauts que tu cites, je ne lui mets même pas 3/10 ^^ Je préfère revoir d’autres home invasions. Tiens, par exemple, même le récent remake de Mother’s day était plus excitant !

  2. Globalement, déception pour cet American Nightmare. Même si le film offre quelques scènes gratinées en plus de bénéficier d’un postulat de départ alléchant au possible, il ne tient pas la longueur. L’idée n’est pas assez développée, et le métrage tombe dans le huis-clos domestique banal. Pourtant c’est dommage, il y avait du potentiel. 11/20

  3. Contrairement aux autres avis, le mien est plutôt positif. Il n’y a pas des litres d’hémoglobine et c’est tant mieux ! Ce qui fait flipper, c’est d’imaginer ce que les gens seraient capables de faire si la purge existait vraiment et on se rend compte que ça se passerait comme dans ce film ! J’ai préféré le deuxième mais l’idée du huis clos est intéressante. C’est plus oppressant. Si je devais, comme vous, lui attribuer une note, ce serait … 14/20;

  4. Contrairement aux autres avis, le mien est plutôt positif. Il n’y a pas des litres d’hémoglobine et c’est tant mieux ! Ce qui fait flipper, c’est d’imaginer ce que les gens seraient capables de faire si la purge existait vraiment et on se rend compte que ça se passerait comme dans ce film ! J’ai préféré le deuxième mais l’idée du huis clos est intéressante. C’est plus oppressant. Si je devais, comme vous, lui attribuer une note, ce serait … 14/20.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s