World War z

Ecrit par: Max Brooks

Editeur: Livre de poche

Sortie: 3 Novembre 2010

Nombre de Pages: 544

Speech:

La guerre des zombies a eu lieu, et elle a failli éradiquer l’ensemble de l’humanité. L’auteur, en mission pour l’ONU – ou ce qu’il en reste – et poussé par l’urgence de préserver les témoignages directs des survivants de ces années apocalyptiques, a voyagé dans le monde entier pour les rencontrer, des cités en ruine qui jadis abritaient des millions d’âmes jusqu’aux coins les plus inhospitaliers de la planète. Jamais auparavant nous n’avions eu accès à un document de première main aussi saisissant sur la réalité de l’existence – de la survivance – humaine au cours de ces années maudites. Prendre connaissance de ces comptes rendus parfois à la limite du supportable demandera un certain courage au lecteur. Mais l’effort en vaut la peine, car rien ne dit que la Ze Guerre mondiale sera la dernière.

Critique:

A l’instar d’autres romanciers, Max Brooks préfère le réalisme au gore et à l’hémoglobine. Le livre est donc découpé en plusieurs parties qui vont nous faire revivre grâce à des témoignages, la guerre Z qui oppose l’humanité aux revenants.

Portraits à base de drames humains ou de franche dénonciation du système, World war z reprend avec intelligence ce qui aurait pu être vécu dans n’importe quelle guerre. Bourré de détails minutieux, d’un humour parfois mordant et de situations inquietantes, ce livre nous immerge au cour de cette guerre où l’humain fait parfois de mauvais choix et en paye le prix face à un ennemi dépourvu quant à lui de sentiments.

L’auteur fait le tour du monde en recueillant des récits aux univers sociaux et culturelles bien différents ce qui fait la force du roman et nous accroche tout au long de ces 544 pages. On peut quand même repprocher le manque de passages concernant les attaques, peu de témoignages dessus, le tout etant plus envisagé sur le plan tactique et militaire.  Les zombies sont délaissés au profit d’une critique acerbe de la société. Pas si mal  d’ailleurs, mais ça manque parfois un peu d’action, on aurait aimé plus de témoignages des habitants au coeur de cette guerre.

World War z est donc un récit apocalyptique prenant qui fait froid dans le dos par son réalisme crédible. Pertinant et très bien écrit, le livre se pose comme un vrai réquisitoire contre les absurdités de la guerre. Un roman qui devrait prendre sa place dans votre bibliothèque juste au cas où les morts se releveraient…

A noter l’adaptation sur grand écran, pour les infos c’est par ici

Votre dévoué Freddy

Note: 7/10

Une réponse à “World War z

  1. Beaucoup aimé le bouquin, la narration est originale et j’ai trouvé qu’il se lisait très vite ! Pas vu le film, mais la BA ne m’a pas du tout donné envie de le visionner… Je n’ai vu presque pas de similitudes avec le bouquin et c’est bien dommage. Car faire une narration à l’aide d’interview et voir l’invasion des zombies raconté par plusieurs personnes différentes comme le livre aurait été cool.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s