Below Zero

Réalisé par: Justin Thomas Ostensen

Avec: Edward Furlong, Michael Berryman, Kristin Booth

Durée: 1h25

Date de sortie DVD: 19 novembre 2012

Genre: Thriller/Horreur

Speech:

Jack, un écrivain en panne d’inspiration, s’enferme dans le but de retrouver l’inspiration. Seulement au fur et à mesure, l’histoire qu’il écrit prend corps…

Critique:

Justin Thomas Ostensen reprend la thématique de l’écrivain de genre ( fenêtre secrète, l’antre de la folie…) qui en voulant vendre le scénario d’une vie va se retrouver en proie à ses démons.

On suit le récit avec interêt grâce à une ambiance glauque en huit clos mené par l’exellent Michael Berryman (La colline a des yeux) qui joue encore le rôle du cinglé serial killer, bon en même temps il a la tête de l’emploi…

Le film se déroule donc comme un bon thriller horrifique avec l’exellenteidée d’introduire des personnages fictifs du roman de Jack. Le récit varie alors sous nos yeux selon la plume de l’écrivain. Folie, hallucinations ou réalité, Below Zero flirte avec le danger avec des moments parfois incohérents alors que le film se veut basé sur des faits réels (réel mon *** oui ! ).

Le tout tient quand même la route jusqu’à cet enchainement incongru de twists infernaux. On perd alors le fil du récit qui devient incompréhensible comme si le réalisateur avait voulu en finir au plus vite en laissant le choix final au spectateur. Choix qui aurait pu être séduisant si on était pas perdu dans ce dédale de questionnement.

Dommage car Below zero était doté d’un véritable potentiel qui aurait pu en faire un exellent film de genre marqué par le retour d’Edward Furlong (Terminator ) trop vite oublié qui prouve que même des années après ses débuts il sait convaincre son public.

Below zero est donc un bon thriller horrifique bien rythmé mais qui perd tout son sens dans une deuxième partie déçevante et ridicule. Sans être un nanar,grâce à une ambiance bien installée, le film reste baclé et incompréhensible. Au fond, le grand interêt de ce film c’est bien le retour d’Edward Furlong car même Schwarzie l’avait prédit: « Je reviendrais ».

Votre dévoué Freddy

Note: 5,5/10

12 réponses à “Below Zero

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s