The Cat: Les griffes de l’enfer

Réalisé par: Byeon Seung-wook

Avec: Park Min-yeong, Kim Dong-wuk…

Durée: 1h45

Date de sortie dvd: 19 septembre 2012

Genre: Epouvante/thriller

Speech:

So-yeun travaille dans un magasin d’animaux. Un jour, il reçoit un chat persan nommé Silky dont le propriétaire est décédé. A partir de là, il se retrouve hanté en permanence par une fille aux  yeux de chat qui va faire de sa vie un cauchemar… 

Critique:

Le cinéma sud-coréen (Death Bell, J’ai rencontré le diable…) nous offre son petit dernier et signe un de mes films coup de coeur du moment.

C’est donc une histoire de fantôme qui va nous être contée, mais pas n’importe laquelle. Celle d’une petite fille qui utilise les chats à la manière d’une malediction pour tous les proprietaires. Une idée originale qui transforme ces petites boules de poil en démons à 4 pattes nous glaçant le sang et hérissant nos poils. Chaque irruption du fantôme est parfaitement temporisée: sans excès, très peu de sang versé (ça c’est mon domaine) mais avec un maquillage efficace, The Cat intrigue autant qu’il nous effraie.

Si le scénario penche vers un Dark Water coréen, l’esthetisme léché achève de nous convaincre. Le rythme s’accélère au grè de nos peurs pour finalement se diriger vers la veritable horreur: celle des humains. Maltraitance sur les animaux, perfidie humaine, au final la petite revenante s’avère n’être pas si méchante qu’elle n’y parait, son innocence noyée dans un monde trop malsain pour elle.

Fait rare dans le cinéma d’horreur, The Cat joue l’ambivalence avec brio nous introduisant une touche de poésie dans un univers macabre surtout dans son final qui tire sur la corde sensible avec délicatesse et justesse.

Le thème de la claustrophobie est parfaitement illustré quoi que peu approfondie. Quant aux acteurs, la jeune Park Min-yeong s’en tire avec les honneurs malgré une version française assez enervante (décidément les doublages c’est pas trop ça !).

Perle horrifique venue d’asie, The Cat saura vous émouvoir autant que frémir. Le cinéma coréen a décidément bien des choses à nous faire encore découvrir !

Et  après ça croyez-moi vous ne verrez plus votre chat de la même manière (moi je préfère les chiens de toute façon niark).

Votre dévoué Freddy

    Note: 8,5/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s