[CRITIQUE] En eaux troubles

0011138.jpg-c_215_290_x-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Réalisé par: Jon Turtelaub

Avec: Jason Statham, Bingbing Li..

Durée: 1h54

Genre: Thriller

Date de sortie cinéma: 22 Aout 2018

Synopsis:

Au cœur de l’océan Pacifique, le sous-marin d’une équipe de chercheurs a été attaqué par une créature gigantesque qu’on croyait disparue : le Megalodon, un requin préhistorique de 23 mètres de long.
Le sauveteur-plongeur Jonas Taylor doit risquer sa vie pour sauver les hommes et les femmes prisonniers de l’embarcation… et affronter le prédateur le plus terrible de tous les temps.

1_en-eaux-troubles_jon-turteltaub-c-warner-bros.jpg

Critique:

Exit la trame que Steve Alten avait mis des années à peaufiner dans sa saga littéraire (que je vous recommande d’ailleurs), le Meg devient En eaux troubles espèce croisée entre un shark movie et un film disney grand public.

Le résultat est un spectacle divertissant à grand budget qui se noie dans les grosses ficelles et les clichés des blockbusters jusque dans son choix d’acteur.

Oublié les explications scientifiques, le mégalodon albinos et les tueries, En eaux troubles se contente de faire le minimum syndical en se cachant derrière sa bébête synthétisée (mais très bien faite il faut le dire)  pour tenter d’effrayer le spectateur.

0871976.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx_0.jpg

Malheureusement loin d’avoir le même coup de dent que son copain Bruce, ce mégalodon ne se retrouve qu’à servir les muscles de Jason Statham qui encore une fois se la joue héros à toute épreuve, pas même effrayé de voir foncer sur lui un requin de cette taille ou encore affecté par le mal des profondeurs bien décrit dans le roman (ou alors je veux bien être angoissé comme lui).

Pas d’hémoglobine et encore moins d’émotions ne viendront entacher ce film familial qui se vautre jusque dans son final expéditif et comique.

En eaux troubles est l’exemple même de la machine Hollywoodienne qui préfère le détachant et le politiquement correct plutôt que l’effusion de sang et le réalisme. Pari réussi pour eux puisque le film aura fait du chiffre mais l’argent ne permettra pas à En eaux Troubles de se hisser dans les shark movies incontournables. Dommage, il n’y avait qu’à suivre la trame de Steve Alten, tout était déjà conçu pour nous rendre définitivement aquaphobique.

Blockbuster familial sans prises de tête, En eaux troubles se laisse voir pour ceux qui recherchent un divertissement simple et presque efficace. Loin du fun barré de Piranha 3d ou du culte Les dents de la Mer, En eaux Troubles se fera aussi vite oublié qu’une série b. Un coup dans l’eau pour son réalisateur qui malheureusement devrait avoir une suite…

Votre dévoué Freddy

Note:

note 2,5

Une réponse à “[CRITIQUE] En eaux troubles

  1. Pour ma part, « The Meg » est un film d’action disposant d’une histoire familière, articulée autour d’une intrigue convenue, mais apprêtée avec un développement dynamique. Un métrage qui s’inscrit honorablement dans la succession de l’indétrônable « Jaw » de Steven Spielberg. La photographie est très agréable avec des visuels originaux, parfois angoissants, parfois somptueux. Les effets spéciaux sont corrects et le monstre est impressionnant de par sa taille. La distribution offre de bonnes prestations malgré certains clichés scénaristiques. L’ensemble s’avère être un divertissement qui atteint pleinement son objectif sans pour autant être révolutionnaire dans le genre.
    Ma note : ★★★★☆
    Ma critique complète : https://wp.me/p5woqV-6lF

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s