[CRITIQUE] Sans un bruit

2454348.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Réalisé par: John Krasinski

Avec: John Krasinski, Emily Blunt…

Durée: 1h30

Genre: Thriller/Horreur

Date de sortie cinéma: 20 Juin 2018

Interdit aux moins de 12 ans

Synopsis

Une famille tente de survivre sous la menace de mystérieuses créatures qui attaquent au moindre bruit. S’ils vous entendent, il est déjà trop tard.

sans-un-bruit-photo-noah-jupe-1013025.jpg

Critique

Pour son premier thriller en tant que réalisateur, John Krasinski embarque son épouse Emily Blunt dans un univers post-apocalyptique où le moindre bruit peut rapidement devenir fatal.

Dès son introduction le ton est donné puisque rien ni personne ne sera épargné par même l’enfance ce qui disons le est plutôt rare à l’écran. Malaise pour certains, bouffée originale pour les puristes ce choix aura le mérite de balayer les bons sentiments Hollywoodiens en nous proposant un réalisme glaçant.

Sans un bruit porte définitivement bien son nom puisque la bande-son d’une simplicité dérangeante ne viendra ponctuer que certaines séquences qu’on saura déjà dangereuses pour notre rythme cardiaque. On se surprend dès le début à retenir notre souffle d’ailleurs pour une fois je n’ai pas entendu un seul bruit dans la salle de cinéma c’est dire à quel point la mise en scène Krasinski nous prend efficacement dans ses filets.

films-d-horreur-fantastique-5b2910c87e581.jpg

La tension monte crescendo nous obligeant à serrer les dents au moindre petit bruit jusqu’à une dernière partie puissante qui fera exploser toute cette retenue cumulée pendant une heure. Mention spéciale pour la scène de l’accouchement, ça fait un bail que je n’avais pas autant stressé devant une scène !

Quant aux acteurs on sait que faire jouer des enfants n’est jamais exercice facile mais sous la caméra de Krasinski chaque petit acteur trouve sa place avec une sensibilité juste sous la houlette d’un duo d’adulte complice et attachant.

Sans un bruit se révèle être un petit bijou d’angoisse. Sans édulcorer son propos, le réalisateur nous offre la réalité sur un plateau  sans jamais le renverser dans le pathos ou le cliché héroïque si familier.  Surprise de cette année, ce thriller montre enfin que la simplicité a souvent du bon y compris dans ses bestioles d’une beauté épurée mais suffisamment flippante pour nous renvoyer à la période Alien sauf que là même si personne ne vous entend crier il sera déjà trop tard pour vous…

Votre dévoué Freddy

Note:

note 4,5

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s