[CRITIQUE] Underworld: Blood wars

517545_jpg-c_215_290_x-f_jpg-q_x-xxyxx

Réalisé par: Anna Foerster

Avec: Kate Beckinsale, Theo James, Tobias Menzies…

Durée: 1h31

Genre: Fantastique/Action

Date de sortie cinéma: 15 Février 2017

Interdit aux moins de 12 ans

Synopsis

Dans ce nouvel opus de la franchise de blockbusters,Underworld: Blood Wars suit la chasseuse de lycans Selene face aux agressions brutales des clans lycans et vampires qui l’ont trahie. Avec ses seuls alliés, David  et son père Thomas, elle doit mettre fin à la guerre sempiternelle entre les deux clans, même si cela implique pour elle de faire le sacrifice ultime.

Underworld-Blood-Wars-Casting-bande-annonce-et-dernières-informations-du-film-avec-Théo-James-e1484789144297.png

Critique

Après un 4ème opus catastrophique (critique ici), c’est au tour d’Anna Foerster de poursuivre la saga commencée par Len Wiseman en 2003.

On retrouve une Selene toujours accro au cuir en plein crise maternelle, replongée malgré elle dans cette perpétuelle guerre contre les lycans.

Si cet opus ne finalise pas la série avec panache, ce 5ème film a au moins le mérite de relever un peu (mais vraiment un peu) le niveau.

Femme derrière la caméra vaut femme devant la caméra, en effet Foerster marque de son emprunte féminine cet univers sombre et glamour. Kate Beckinsale se fait ainsi voler la vedette par le sosie d’Eva Green: Lara Pulver parfait en vampirette ambitieuse et un brin frileuse.

285664_jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

 Selene remisée dans un coin, son personnage se fait plus rare, moins charismatique qu’on ne l’avait espéré auparavant. Son ombre s’efface pour laisser sa place à une nouvelle génération tout de même bien fade Theo James en tête.

Et puis que penser de ces lycans au poil peu brillant ? Leur graphisme n’a rien à envier aux série B ni même le Marius yeti qui vient achever le peu d’ambition qu’on avait pour cet opus.

Quant au scénario, il se contente de basculer dans l’ambition politique où la trahison détrône les scènes de guerre souvent à outrance. Ce Dallas vampirique quoi que visuellement toujours d’une superbe beauté ténébreuse ne se lasse pas de nous décevoir enchainant les scènes grotesques d’une manière totalement confuse.

Reste un brouillon immangeable qui clôt cette saga gâchée par trop d’amateurisme. Wiseman aurait du garder son bébé pour lui, les babysitters peuvent parfois se révéler devenir cruel avec la progéniture d’autrui et malheureusement Underworld: Blood Wars en est le parfait exemple.

Suite bien plus commerciale que faite pour les fans, Underworld: Blood wars constitue un dénouement de piètre qualité où trahisons et complots se laissent un peu trop invités à table. On reste sur les crocs face à ses vampires  trop lisses pour nous embarquer dans cette guerre très vite expédiée. Selene peut bien prendre sa retraite et se dorer la pilule on ne la retiendra pas !

Votre dévoué Freddy

Note:

note 1,5

2 réponses à “[CRITIQUE] Underworld: Blood wars

  1. LE FILM DEPUIS LE DÉBUT AVAIT POUR POINT CENTRAL ET POUR PROBLÉMATIQUE PRINCIPALE LA NAISSANCE D’UN HYBRIDE SENSÉ ETRE LA CRÉATURE LA PLUS PUISSANTE DE TOUTES CES RACES. VOULU PAR LUCIAN ET COMBATTU PAR VICTOR ET MÊME MARKUS QUI DEVINT MALGRÉ LUI UNE SORTE D’HYBRIDE DOMINANT, LE PREMIER HYBRYDE D’ENTRE TOUS FUT MICHEAL CORVIN DESCENDANT DIRECT DE CORVINUS ! ALORS QU’ON LE VOYAIT PRENDRE PLEINEMENT POSSESSION DE TOUTE SA PUISSANCE ET DE SON RÔLE CENTRAL AU FIL DU TEMPS, C’EST TOUT PROCHE DE SON APOGÉE DE POUVOIR QU’ON LE FIT ET LE VIT DISPARAÎTRE DE LA SAGA ! QUELLE HORREUR ! QUEL MAUVAIS CHOIX ! SELENE ET LUI SONT LES PERSONNAGES CENTRAUX DE CETTE SAGA, MAIS ON A CHOISIT DE FAIRE DISPARAÎTRE CE QUI ÉTAIT SENSÉ ATTIRER ET ATTISER LA CURIOSITÉ DE TOUS DANS CE FILM : LA NAISSANCE D’UN HYBRIDE ET LA PLEINE POSSESSION PROGRESSIVE DE TOUS SES POUVOIRS, EN LA PERSONNE DE MICHEAL CORVIN. SENSÉ ETRE LE PLUS PUISSANT DE TOUS, SELENE Y COMPRIS, ET AYANT POUR RÔLE NON SEULEMENT DE PROTÉGER CETTE DERNIÈRE ET ÉVENTUELLEMENT SA FILLE QUI EST NÉE PAR LA SUITE, MAIS AUSSI D’ÊTRE LE POINT D’ÉQUILIBRE ET LE GARANT DE LA PAIX ENTRE LES DEUX CLANS RIVAUX, LA DESTRUCTION DE CE PERSONNAGE DE LA SAGA N’A POUR EFFET QUE DE FAIRE CHUTER SES VENTES PARCE QUE DÉNUÉ DE TOUT SON SENS ORIGINEL, SENS QUI FAISAIT EN GRANDE PARTIE SON CHARME. QU’ON EN INVENTE UN AUTRE, CELA NE CHANGERA RIEN. LA SEULE ISSUE DE SECOURS C’EST DE RESSUSCITER CE PERSONNAGE DE MICHEAL CORVIN, PREMIER HYBRIDE, ET DE LUI FAIRE REPRENDRE SA VÉRITABLE PLACE DANS LA GUERRE ENTRE LES DEUX CLANS ET AUPRÈS DE SELENE DANS SES ACTIONS ET SES COMBATS.

    • Totalement d’accord avec toi depuis la disparition de Michael la saga n’est plus la même d’ailleurs je n’ai aimé que les 2 premiers c’est donc totalement ça !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s