[CRITIQUE] The Darkness

397492

Réalisé par: Greg McLean

Avec: Kevin Bacon, Radha Mitchell…

Durée: 1h28

Genre: Horreur

Date de sortie DVD: 18 Octobre 2016

Speech

Une famille rapporte involontairement une force surnaturelle de ses vacances, présence maléfique qui se repaît de leurs peurs et secrets…

hero_the-darkness-2016-2

Critique

Après le très bon Wolf Creek et son croco réussi de Solitaire, Greg McLean s’attaque cette fois-ci au surnaturel non sans grandes difficultés.

Appréhender l’invisible et l’utiliser pour foutre la trouille à son public n’est jamais chose aisée. Il ne s’agit plus pour le réalisateur d’envoyer un tueur sadique ou une bêbête préhistorique affamée pour nous faire descendre dans les abysses de l’effroi, mais de faire revivre des démons indiens désireux de mettre le bordel dans la vie d’une famille (presque) paisible.

Et malheureusement dans ce registre, Greg McLean échoue lamentablement en nous proposant une série B bâclée digne d’un mauvais téléfilm. La production ressort de son vieux coffre à jouets horrifiques toutes ses ficelles usées jusqu’à la moelle. Il vous faudra donc compter sur 1h28 de portes qui claquent, de traces de mains salissantes (les démons ne se lavent pas les mains c’est bien connu) et de coupures de courant. Derrière toute cette foire familière, le scénario cache son drame familiale qui aurait pu être d’avantage exploité: l’anorexie de la jeune fille ou l’autisme du garçon en sont le parfait exemple. Engrais idéal pour faire pousser une graine démoniaque, ces derniers se retrouvent vite noyés par un arrosage massif de poncifs subtilisés à d’autres productions plus malignes.

Le dénouement sera à l’image du reste: d’une facilité écœurante nous enlevant tout espoir d’un happy end en demi-teinte jusqu’au plan final à côté de la plaque.

Bien décevant pour ceux en quête d’originalité, on ne pourra cependant pas enlever à The Darkness son casting parfait même si Kevin Bacon, peu présent, ne semble pas très à l’écoute de ces esprits indiens pour un peu il en deviendrait presque..invisible (Hollow Man). Ne vous attendez pas à avoir peur une seconde, cette série b bien que divertissante, ne vous clouera pas au siège à part peut-être pour vous endormir…

Copiant sur ses prédécesseurs, The Darkness est d’une banalité ennuyeuse, nous baladant dans une histoire de surnaturel où même les démons semblent ne plus avoir d’idées pour faire peur. Une déception pour un réalisateur qui nous avait habitué à bien mieux, on passe sans regrets !

Votre dévoué Freddy

Note:

note 1

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s