[CRITIQUE] Crimson Peak

444339

Réalisé par: Guillermo Del Toro

Avec: Mia Wasikowska , Tom Hiddleston, Jessica Chastain

Durée: 1h59

Genre: Epouvante/Drame

Date de sortie DVD: 23 Février 2016

Interdit aux moins de 12 ans

Speech

Au début du siècle dernier, Edith Cushing, une jeune romancière en herbe, vit avec son père Carter Cushing à Buffalo, dans l’État de New York. La jeune femme est hantée, au sens propre, par la mort de sa mère. Elle possède le don de communiquer avec les âmes des défunts et reçoit un étrange message de l’au-delà : « Prends garde à Crimson Peak ». Une marginale dans la bonne société de la ville de par sa fâcheuse « imagination », Edith est tiraillée entre deux prétendants: son ami d’enfance et le docteur Alan McMichael.

tumblr_ntzysycIrI1tofoejo3_1280

Critique

Crimson Peak nous plonge dans un univers gothique feutré où mensonges et revenants dansent une valse mortelle et angoissante.

Une fois de plus, le génie de Guillermo Del Toro prends les commandes nous ouvrant les portes d’un conte macabre visuellement sublime. Dans ce décor d’une mélancolie troublante, le réalisateur nous balade dans les couloirs d’une demeure que tous les amateurs de films d’horreur rêveraient d’explorer.

Mais loin de surjouer la carte du fantôme facétieux, Del Toro l’utilise à la pincette disséquant le mystère de cette romance bien trop rose pour être honnête. Bien qu’ils jouissent d’apparition bien flippante, ces revenants filmés à l’ancienne n’auront que le second rôle, celui de pion sur l’échiquier d’une terreur bien humaine.

demon-ghost-from-crimson-peak-2015

Aux commandes une Mia Wasikowska qui sort enfin de son terrier de lapin misérable pour s’épanouir nous offrant une prestation de qualité bien que parfois encore trop naïve.

Exercice d’autant plus difficile pour elle que se trouve un duo grandiose: le couple Tom Hiddleston/Jessica Chastain. L’un ténébreux mélancolique, l’autre vipère blessée. Une paire d’âmes noircies à l’encre de la haine qui fonctionne à merveille et offre à la belle Melle Chastain une superbe interprétation qui vaut à elle seule le détour.

Une balade dans un dédale de mensonges qui, bien qu’assez prévisible, offre un panorama d’une beauté époustouflante qui plaira aux amateurs de romance gothique. Laissez-vous guider et savourez !

Votre dévoué Freddy

Note:

note 4,5

 

2 réponses à “[CRITIQUE] Crimson Peak

  1. La prévisibilité de l’intrigue m’a enlevé tout plaisir devant ce livre d’images. La longueur de l’intrigue, étirée jusqu’à en vomir, m’a emmerdée au plus haut point. Bref, c’est, pour moi, le second ratage de Del Toro (avec son 1er film, Cronos).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s