[CRITIQUE] Muck

013132624679b

 

Après s’être échappé d’un cimetière hanté un groupe d’amis se retrouve coincé entre deux mondes obscurs. Ils vont devoir choisir entre se battre, mourir ou revenir d’où ils viennent…

maxresdefault

Critique

S’il est difficile de capturer le néant, Steve Wolsh parvient à le faire avec brio. Rien ne sortira de cette pellicule ratée où la quasi totalité des plans contiendra au moins une paire de fesses. Le réalisateur utilise ses pseudo bimbos pour tenter de raccommoder un scénario inexistant dont l’esquisse aurait pu être façonnée par un ado boutonneux en manque.

Il vous faudra donc alterner entre des filles en slips (on ne sait pas pourquoi), un mec qui ne se préoccupe que de l’état de sa quéquette (on ne sait pas pourquoi) et ah encore des filles en slips…non c’est tout en fait.

MuckFeat

Ajoutons à cela des méchants qu’on prendrait presque en pitié et des effets désastreux: le mannequin qui s’agite au bout d’une lance en 2015 ça ne le fait plus du tout.

Bref, Steve Wolsh s’éclate tout seul dans sa crise d’adolescent avortée par une absence total de bon sens et de scénario, un avis de recherche a d’ailleurs été lancé pour ce dernier.

Par pitié si vous tenez un tant soit peu à vos neurones, fuyez ! Et le pire de tout, une suite est déjà prévu…

Muck ou le vide sidéral. Une série z poussive qui ne sauve aucun meuble mais qui a le mérite d’avoir pu étancher les fantasmes d’un réalisateur qui n’a visiblement pas terminé sa croissance créative. On passe !

Votre dévoué Freddy

Note:

note 0,5

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s