Le Dernier Rempart

Réalisé par: Kim jee-woon

Avec: Arnold Schwarzenegger, Jaimie Alexander, Peter Stormare

Durée: 1h47

genre: Action

Date de sortie cinéma: 23 janvier 2013

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Speech

Un shérif américain vivant prêt de la frontière mexicaine tente d’arrêter le chef d’un cartel de drogues avant que celui-ci ne s’échappe à Mexico.

Critique

Après une longue absence comme premier rôle, Schwarzy se fait les crocs dans le nouveau film de Kim Ji-Woon (j’ai rencontré le diable…). Et on peut dire que parfois, la nostalgie ça a du bon.

On regrettera cependant une première partie assez déroutante et longue qui a tendance à perdre le spectateur dans un scénario imprécis. On va donc suivre pendant pas mal de temps 2 histoires parallèles: celle d’un chef de cartel en fuite et celle d’un shérif qui enquête sur la mort d’un de ses concitoyens. Sans rapport à priori mais ça serait mal connaitre le réalisateur coréen.

Patience donc sera le maître mot jusqu’à enfin l’explosion de violence et de testostérone tant attendue. Mais la vraie question est si Schwarzy est encore à la hauteur de ses muscles ? Et bien oui, malgré son âge, notre Terminator maintient le cap dans le rôle du vieux shérif qui n’a rien perdu de sa superbe. A coups de gros calibres, d’explosions et de répliques qui font mouche, Schwarzy se paye même le droit de faire appel à quelques clin d’oeils de ses précédents films: la démarche, le bagout, tout y est pour que les nostalgiques s’y retrouvent.

Balayés par ce colosse, les autres protagonistes peinent à se faire remarquer, exception faite pour le personnage de Lewis Dinkum complètement loufoque qui n’est pas sans rappeler le cinglé dans le film barré du réalisateur: le bon la brute et le cinglé. 

La dernière partie vaut son pesant de cacahuètes et on sent que réalisateur comme acteurs se sont fait plaisir. Tueries explosives, boucheries non dénuées d’humour et armes improbables (un bus scolaire ça peut servir à autre chose si si), Le dernier rempart est un catalogue de ce qu’on peut faire de mieux en matière d’action.

Une pépite d’action à l’humour cinglant qui ravira les amateurs du genre et marque l’essai réussi de Kim Ji-Woon dans le cinéma américain.

Le dernier rempart malgré une certaine lenteur parvient à maintenir le spectateur dans une ambiance survoltée où la joie de retrouver enfin une des grandes figures du film d’action, se mêle aux répliques cinglantes et à la violence gratuite mais tellement jouissive. Terminator is back et espérons encore pour de nombreux film. Tu nous avais manquais Schwarzy !

Votre dévoué Freddy

Note: 7,5/10

2 réponses à “Le Dernier Rempart

  1. Un film d’action hyper classique, Schwarzie est filmé telle une icône. Déception totale pour la mise en scène, Kim Jee-Woon râte son virage hollywoodien… efficace mais banal… 1/4

Répondre à wildgunslinger Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s