The Hole

Réalisé par: Joe Dante

Avec: Teri Polo, Haley Bennett

Durée: 1h30

Date de sortie dvd: 5 octobre 2012

Genre: Epouvante/fantastique

Speech:

Quand Dane et son petit frère Lucas quittent New York pour suivre leur mère dans la petite ville de Bensonville, ils pensent que rien ne pourrait être pire. Mais tout va changer lorsque Lucas, en explorant les recoins de leur nouvelle maison, découvre dans la cave un mystérieux trou sous une trappe verrouillée. Alors qu’ils font différentes expériences pour savoir jusqu’où il va, ils s’aperçoivent avec effroi que le trou semble continuer sans fin. C’est le début d’une aventure qui va les obliger à affronter leurs peurs les plus enfouies.

Critique:

Après quelques flops ( les looney toons passent à l’action), Joe Dante nous revient avec une histoire qu’on pourrait dire venue tout droit d’un bon roman Chair de Poule de R.L . Stine.

En nous remémorant nos peurs enfantines, Joe Dante joue avec nos nerfs autant qu’il s’amuse à redonner vie aux films d’horreur des années 80. Certaines scènes font d’ailleurs parfois penser à ses précédents films: attaque dans la piscine pour Piranha, créatures maléfiques pour Gremlins.

Si le scénario est simplissime (mais qu’est-ce qu’il a de spécial ce trou ?), l’arrivée de cette trappe maléfique va entrainer un enchainement de prises old school voulu par le réalisateur. Des effets modestes qui atteignent quand même leur cible et qui nous vaudront des moments délicieux de frayeur: scène avec le clown particulièrement traumatisante pour ceux qui n’ont pas gardé un bon souvenir de ça (salete de clowns !).

Dante mélange habilement les codes passant de la plus simple peur du noir à des apparitions qui relèvent presque du cinéma asiatique (scène de la petite fille proche de The ring). Beaucoup de références qui empêchent à The Hole de s’approprier sa propre identité mais qu’importe le plaisir reste entier et quand il s’agit de s’amuser à se faire peur on se prend rapidement au jeu !

La scène finale apporte son apothéose visuelle au film dans un combat qui oppose un fils face à son père maltraitant. Un thème traité avec prudence et délicatesse dans un univers dantesque qui relève le niveau de la pélicule en lui donnant un aspect plus mature.

On regrettera cependant le jeu médiocre de l’acteur principal loin d’être aussi attachant que William Ragsdale  (Vampire vous avez dit vampire ?) ou Zach Galligan (Greemlins). Reste le petit frère interprété par Nathan Gamble qui se pose en véritable héros du film aussi petit qu’il soit.

The Hole est donc un film familial pop corn véritable plaisir coupable qu’on savoure à défaut d’être surpris. De bons moments de terreur pour tout ceux qui ont gardé leur âme d’enfant. The Hole, c’est un peu la façon pour Dante de nous montrer qu’avec du vieux on peut toujours faire rêver et frissonner. Pour un peu on regarderait sous notre lit voir si un monstre s’y cache (c’est là où ça a des avantages d’ en être un !)

Nostalgie quand tu nous tiens…

A noter que le film a été tourné en 3d, je ne l’ai visionné qu’en 2d alors si vous l’avez vu dans l’autre version, faites moi signe !

Et vous, de quoi avez-vous peur ?

Votre dévoué Freddy

Note: 8/10

2 réponses à “The Hole

  1. Eh ben… Pour ma part beaucoup trop classique pour sortir du lot, et les incohérences sur l’ouverture de la porte plombe le film car tout repose sur ça tout de même… 1/4

  2. Ce long métrage est plutôt pas mal dans l’ensemble malgré qu’il y a une certaine incohérence dans certaines scènes.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s