[CRITIQUE] Crawl

1247482.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Réalisé par : Alexandre Aja

Avec : Kaya Scodelario, Barry Pepper, Morfydd Clark…

Durée: 1h28

Genre : Thriller/Horreur

Date de sortie cinéma : 24 Juillet 2019

Interdit aux moins de 12 ans

Synopsis :

Quand un violent ouragan s’abat sur sa ville natale de Floride, Hayley ignore les ordres d’évacuation pour partir à la recherche de son père porté disparu. Elle le retrouve grièvement blessé dans le sous-sol de la maison familiale et réalise qu’ils sont tous les deux menacés par une inondation progressant à une vitesse inquiétante. Alors que s’enclenche une course contre la montre pour fuir l’ouragan en marche, Haley et son père comprennent que l’inondation est loin d’être la plus terrifiante des menaces qui les attend…

crawl_0.jpg

Critique :

Nager en eaux troubles n’a jamais été un problème pour Alexandre Aja. Après la colline a des yeux et Maniac, le réalisateur nous offre son film à bestiole. Et c’est une réussite !

Avec un démarrage qui prend son temps, Crawl impose ses personnages aux caractères bien trempés en se permettant même le bonus d’y inclure un conflit père/fille. Et alors qu’on reste coincé dans le drame familial, les yeux scrutant chaque recoin sombre, le croco débarque comme une star en pleine lumière. Et lui aussi veut régler ça en famille…

La lutte pour la survie commence et elle ne sera pas de tout repos. Effets spéciaux exemplaires, attaques surprises plus ou moins réalistes, Crawl est un survival jouissif qui épuise rapidement notre réserve d’oxygène. Anxiogène, ce huis clos reptilien a l’intelligence de garder sa ligne de conduite jusqu’au bout, celle de nous proposer une série B sans prétention mais terriblement efficace.

crawl-photo-1084764-large.jpg

Tout comme son Piranha 3d, les trainées de sang se mêlent à la boue et aux membres arrachés appuyant un peu plus sur la corde sanguine qu’apprécie tant le réalisateur.  Alors oui, certains diront que c’est convenu, que les ficelles scénaristiques sont grosses comme une écaille de croco, oui et oui mais on s’en fiche ! Parce qu’au final on ne retiendra qu’une seule chose : la tension dans nos mains accrochées au siège.

Loin du récent blockbusters raté qu’était En eaux troubles, Crawl s’impose comme un film à l’ancienne, simple mais redoutablement angoissant. La caméra suit le mouvement de ses lézards, filmés sous toutes les coutures et pour une fois, le résultat est bluffant !

Contrairement à une Blake Lively paradant en petite combi, Kaya Scodelario fait son job et de manière bien plus convaincante. Cette girl next door bad ass aura la peau aussi dur que ses ennemis. Intelligente, elle agit de manière logique et efficace nous promettant une lutte acharnée et exemplaire. Et bon sang que ça fait du bien !

Alexandre Aja continue de nous faire frissonner en nous offrant encore une fois un spectacle aussi stressant qu’efficace. Claustrophobes s’abstenir, ce tombeau aquatique n’a pas finit de vous angoisser ! Un survival aux dents longues qui saura rafraichir les amateurs du genre en cette période de canicule.

Votre dévoué Freddy

Note :

note 4

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s