[CRITIQUE] Contracted

Contracted.jpg

Réalisé par: Eric England

Avec: Najarra Townsend, Caroline Williams…

Durée: 1h18

Genre: Horreur

Date de sortie DVD:

Synopsis

Après avoir passé la nuit avec un inconnu, Samantha ressent des troubles inexpliqués. Son corps se décharne, ses ongles s’arrachent… Mais qui est l’homme qui l’a contaminé ?

3-Contracted.jpg

Critique

Loin des appétits féroces de ses cousins zombifiés, Contracted nous propose une virée dans un Enfer intimiste pavé d’une putréfaction sordide et éprouvante. Pourtant même si le gore s’instille lentement, cette transformation reste sage misant le tout sur une ambiance malsaine qui met tout de suite le spectateur dans un état de voyeurisme et cela dès la scène d’ouverture probable point de départ de cette épidémie virale.

On suit la décomposition lente et irréversible de Samantha prise dans les mailles mortels d’un viol que le scénario nous laissera supposer.

Comme une métaphore du corps sali par l’homme dans un acte contre sa volonté,  Eric England prend le parti d’un féminisme épuré jusque dans cette transformation qui restera finalement certes glauque à souhait mais aussi moins brutal dans son propos.

Une descente lente mais subtile pour Samantha qui dans un dernier acte se vengera finalement de ces hommes qui n’auront fait que se servir d’elle. Comme un dernier cri de guerre son âme quittera finalement ce corps pourri jusqu’à la moelle pour ne laisser que la phase finale du processus: une mort-vivante est née et on se doute peut-être aussi une future épidémie.

contracted.png

Exit les zombies de George A.Romero assoiffés de cerveau qui se transforment en 1 minutes, Contracted ramène le virus sur son origine, en faisant un documentaire malsain, étouffant et parfois bien éprouvant. On salue l’originalité du propos qui malgré quelques longueurs aura su nous faire plonger dans un réalisme morbide finement interprété par Najarra Townsend parfaite en tout point sublimé par un maquillage des plus bluffant.

Comme quoi avec un petit budget on peut créer la surprise loin des massacres Hollywoodiens. Au final, si vous avez le cœur bien accroché et que vous pouvez vous passer des litres de sang, Contracted devrait vous contaminer rapidement.

Véritable campagne horrifique contre les MST, Contracted déploie des trésors de pourriture délicieuse sous la caméra de Eric England qui en fait une descente en Enfer intimiste et féminine. Une belle petite claque que l’on prend avec précaution une fois notre sang réchauffé d’effroi devant ce spectacle nauséeux de réalisme. « Sortez couvert » n’aura jamais aussi bien pris tout son sens !

Votre dévoué Freddy

Note:

note 4

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s