[CRITIQUE] Santa Clarita Diet saison 1

mv5bmji0mduymjm0nf5bml5banbnxkftztgwoty3ntyxmti__v1_sy1000_cr006741000_al_

Réalisé par: Victor Fresco

Avec: Drew Barrymore, Timothy Olyphant, Liv Hewson…

Durée: 30 min

Nombre d’épisodes: 10

Genre: Comédie/Fantastique

Date de diffusion: 3 Février 2017 sur Netflix

Synopsis

Joel et Sheila sont mariés. Tous deux agents immobiliers, ils vivent dans l’insatisfaction de leur petite routine tranquille à Santa Clarita, une banlieue de L.A., jusqu’au jour où Sheila subit une transformation spectaculaire qui les attire vers la mort et la destruction… pour le pire et surtout pour le meilleur !

lead_960

Critique

Après Walking dead, Z nation et autres séries sur les zombies, Netflix propose à son tour sa propre version du mort-vivant: décalée et diablement gloutonne.

On suit les périples d’un gentil petit couple lambda: Sheila et Joel agents immobiliers dans une banlieue aseptisée sortie tout droit d’un Desperate housewives. La lassitude de ce  quotidien va en prendre délicieusement un coup quand Sheila devient…un poil plus carnivore.

La fin du battement de cœur de notre protagoniste marque le début des réjouissances pour cette série qui ose en faire des tonnes. De l’humour barge, complètement décalé qui côtoie les scènes gores grossières mais délirantes, Santa Clarita Diet revisite le mythe du zombie avec un plaisir évident. Et quand la viande crue de supermarché ne suffit plus, les courses de Sheila et Joel se transforment vite en montagne de rires et déluge de chairs sanglantes et cela, pour notre plus grand plaisir.

santa-clarita-diet

Son format de 30 minutes lui permet d’aller droit à l’essentiel, tranchant dans le vif du comique de situation sans jamais s’égarer dans le futile. On s’accroche à ce couple déluré qui fonctionne à plein régime. Drew Barrymore s’offre une nouvelle facette cadavérique qui lui va à merveille tandis que Timothy Olyphant (The Crazies) nous vend du comique touchant. Les rôles secondaires ne sont pas en reste, gros coup de cœur notamment pour Skyler Gisondo (Vacation) qui se faufile dans la peau de Eric, le geek de la série, nous offrant quelques répliques hilarantes.

La saison 1 se termine sans déception si ce n’est celle de ne plus partager le quotidien de cette famille déjantée où la mort n’aura pas pris le pas sur l’humour. On attend la saison 2 avec impatience, nul doute que Santa Clarita diet continuera de nous zombifier pendant quelques temps.

Absurde et décalé, Santa Clarita Diet offre une pause dans le sérieux des séries de zombies. On adhère totalement à cette bouffée d’air comique qui revisite totalement le mythe sans tomber pour autant dans le format familiale. La série enchaine humour et scènes gore sans pudeur, se permettant même au passage quelques blagues douteuses mais diablement épicées. La mort et le meurtre n’ont jamais paru aussi comique et franchement un régime comme ça on en redemande avec plaisir !

Votre dévoué Freddy

Note:

note 4,5

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s