[CRITIQUE] Le Cercle-Rings

rng3-intl-dgtl-1-sht-payoff-october-31-uk

Réalisé par: F.Javier Gutiérrez

Avec: Matilda Lutz, Alex Roe…

Durée: 1h42

Genre: Horreur

Date de sortie cinéma: 1er Février 2017

Interdit aux moins de 12 ans

Synopsis

Une jeune femme s’inquiète pour son petit ami lorsqu’ il commence à s’intéresser aux mystères entourant une vidéo censée tuer celui qui la regarde 7 jours après l’avoir visionnée. Elle se sacrifie pour sauver son petit ami et fait alors une terrifiante découverte : il y a « un film dans le film » que personne n’avait encore vu…

maxresdefault2

Critique

Douze ans après le 2ème opus américain plus ou moins réussi (ok plutôt moins), la pauvre petite Samara est à nouveau obligée de sortir de sa retraite paisible. Exit son puits douillet et humide, la chevelue la plus connue du cinéma d’horreur se met aux études et terrorise au passage un groupe de recherche universitaire qui a eu la bonne idée d’étudier sa vidéo de famille.

Mais pour sauver son crétin de petit copain qui a eu la mauvaise idée de faire partie de ce groupe, Julia se sacrifie en regardant elle aussi la cassette. Sauf que pas de bol, impossible de la dupliquer et oui parce que rien ne vaut un bon vieux magnétoscope. Coincée dans cette malédiction, Julia a 7 jours pour tenter de résoudre le puzzle de très mauvais goût de la petite Samara.

Avec ce nouvel opus, F.Javier Gutierrez cultive la frustration en nous semant une intrigue tuée dans l’œuf dès le début. De son atmosphère en passant par ses soi-disant jump scare, le réalisateur passe totalement à côté du concept horrifique qui avait fait la gloire de la version japonaise.

Car n’oublions pas que Ring est avant tout une série de livres (que je vous conseille fortement au passage) à l’atmosphère froide et malsaine où la petite Sadako (Samara version bridée) n’attend pas de pourrir dans son puits pour faire un carnage.

sans-titre

Cette nouvelle version choisit de nous faire attendre, se concentrant d’avantage sur une enquête ennuyeuse où le fin mot de l’histoire se dessine plus vite qu’il ne se découvre. On guette les apparitions de Samara déçu de ne pas en avoir pour nos frissons, il vous faudra ainsi compter sur 2 apparitions une en début et une à la fin. Maigre consolation pour une vedette qui fait sa timide et même si son ombre plane sur la pellicule, elle ne suffit jamais à nous faire retrouver la peur originelle.

Contrairement à la version de Evil dead qui proposait une version plus poisseuse, ce nouveau Ring est aussi inutile que décevant. On en oublie même le titre du film et la raison de notre venue.

On voulait du Samara, à la place Gutierrez nous offre une variante d’un Destination finale plus chevelue. Même la pauvre Samara préfère rester planquée devant tant de gâchis.

Ennuyeuse et frustrante, cette nouvelle version de Ring enterre la franchise dans le cimetière des séries B ratées. On regrette la bonne vieille méthode japonaise consistant à nous flanquer la frousse et à nous faire passer de bonnes nuits blanches. Samara n’a plus qu’à se tirer les cheveux c’est tout ce qui lui reste…

Votre dévoué Freddy

Note:

note 1,5

Une réponse à “[CRITIQUE] Le Cercle-Rings

  1. Juste une remarque: vous vous plaignez du peu d’apparitions de Samara mais dans la version originale (autant japonaise qu’US) Elle n’apparaissait qu’à la fin. La peur ne vient pas d’apparitions répétées mais de l’atmosphère

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s