[critique] Maléfique

Malefique-Affiche-Finale-France

Réalisé par: Robert Stromberg

Avec: Angelina Jolie, Elle Fanning…

Durée: 1h37

Genre: Fantastique

Date de sortie cinéma: 28 mai 2014

Speech

Maléfique est une belle jeune femme au coeur pur qui mène une  vie idyllique au sein d’une paisible forêt dans un royaume où règnent le bonheur et l’harmonie. Un jour, une armée d’envahisseurs menace les frontières du pays et Maléfique, n’écoutant que son courage, s’élève en féroce protectrice de cette terre. Dans cette lutte acharnée, une personne en qui elle avait foi va la trahir, déclenchant en elle une souffrance à nulle autre pareille qui va petit à petit transformer son coeur pur en un coeur de pierre. Bien décidée à se venger, elle s’engage dans une bataille épique avec le successeur du roi, jetant une terrible malédiction sur sa fille qui vient de naître, Aurore. Mais lorsque l’enfant grandit, Maléfique se rend compte que la petite princesse détient la clé de la paix du royaume, et peut-être aussi celle de sa propre rédemption…

Maleficent-Une-bande-annonce-musicale-pour-Maléfique

Critique

De tous les méchants disney, Maléfique est certainement ma préférée. Ange noir charismatique au passé inconnu, le mystère demeurait sur ce personnage remplie on ne sait pourquoi de haine envers un enfant blondinet.

En adaptant l’histoire de Maléfique sur grand écran, Disney réussi le pari de dépoussiérer un personnage qui se voit alors prendre un tout nouvel angle.

Fini la méchanceté pur et dur, Maléfique devient bien plus complexe, prenant l’apparence d’une femme combative, blessée par la soif de pouvoir d’un homme aux portes de la folie. En jouant sur cette dualité, le scénario fini par accrocher les spectateurs les plus dubitatifs. On se laisse emporter par ce conte tout nouveau où les personnages que l’on pensait connaitre le plus nous montre un tout autre visage. Loin de l’aspect lisse du dessin animé, cette relecture offre une vision bien plus réaliste et intéressante.

RobertStromberg-Malefique3-Lepasseurcritique

Seul le personnage d’Aurore échappe à cette règle. La candide blonde restera candide les chansons en moins (ouf). Mais le vrai intérêt du film repose sur la reine du bal: la sublime Angelina Joli.

Les traits métamorphosés en fée, l’actrice hante l’écran de ses lèvres couleur sang pour nous offrir une interprétation tout en finesse et grâce.  On aurait peut-être aimé voir la perversité un plus longtemps sur ses traits, comme lors de la scène de la fameuse malédiction, vibrante d’émotions contradictoires.

Une prestation superbe qui trouvera grâce au panthéon des grands méchants disney, dépassant de loin l’interprétation de Charlize Theron dans Blanche Neige et le chasseur.

Paysages grandioses, monstres de toute beauté, Maléfique est une belle surprise visuelle qui plaira à toutes les générations.

Bien loin de la grande noirceur annoncée par sa BA, Maléfique joue dans la complexité de ce personnage si mystérieux et remporte au passage le prix du plus beau conte de l’année. Quant à  Angelina jolie habitée par le rôle, elle offre l’une des plus belles prestations de sa carrière. Laissez-vous envouter par ce conte à la beauté gothique et époustouflante!

Votre dévoué Freddy

Note:

note 4

 

3 réponses à “[critique] Maléfique

  1. Pingback: [JEU CONCOURS] Maléfique | Le cinéma de Freddy·

  2. Pingback: [CRITIQUE] Cendrillon | Le cinéma de Freddy·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s