Le monde de Charlie

Réalisé par: Stephen Chbosky

Avec: Logan Lerman, Emma Watson, Ezra Miller

Durée: 1h43

Date de sortie cinéma: 2 janvier 2013

Genre: Comédie dramatique

Speech

Au lycée où il vient d’arriver, on trouve Charlie bizarre. Sa sensibilité et ses goûts sont en décalage avec ceux de ses camarades de classe. Pour son prof de Lettres, c’est sans doute un prodige, pour les autres, c’est juste un « loser ». En attendant, il reste en marge – jusqu’au jour où deux terminales, Patrick et la jolie Sam, le prennent sous leur aile. Grâce à eux, il va découvrir la musique, les fêtes, le sexe… pour Charlie, un nouveau monde s’offre à lui.

Critique

S’il ne devait rester qu’un seul film sur l’adolescence ça serait celui-là. Adapté du roman de Stephen Chbosky qui réalise lui-même le film, Le monde de charlie est une ode au passage à l’âge adulte. Un bonbon acidulé sur fond de musique années 80 (que du lourd dans la BO) et de Rocky horror picture show qui ravira les nostalgiques.

Loin des teen movies habituels, Le Monde de charlie est avant tout un drame familial mené de main de maitre tout en sensibilité et elegance. Les personnages ont une vraie epaisseur psychologique et mènent cette danse émouvante qui nous replonge dans notre propre adolescence. Bons et mauvais moments, deceptions et espoirs, tout y est dans ce film qui nous ferait même verser notre larme dans son denouement majestueux. Coup de coeur pour Logan Lerman qui joue le rôle titre. Habité par son rôle d’adolescent timide cachant un terrible secret, Logan parvient à nous faire partager la detresse  de Charlie qui trouvera son salut dans une amitié hors du commun comme on aimerait nous même avoir.

Emma Watson (Sam) quant à elle trouve là l’occasion de faire disparaitre totalement son personnage d’Hermione. Même si son jeu est loin d’être parfait, Miss Watson s’émancipe et devient plus femme jouant avec toutes les cartes dont dispose Sam: tour à tour empreinte de féminité ou ravagée par les déboires de l’adolescence, l’actrice nous livre une bonne performance là où on ne l’attendait pas.

Et puis il y a bien sûr Ezra Miller (Patrick), tellement juste dans le rôle de l’homosexuel qui doit sans cesse cacher sa relation avec le mec populaire du lycée. Sans caricaturer, Miller fait de Patrick un des caractères les plus attachants du film.

Un trio d’acteurs plein de tendresse, qui donne avec Le Monde de Charlie une belle leçon de vie. Un récit initiatique qui vous fera ressentir une belle panoplie d’émotions.

Vous l’aurez compris, Le monde de charlie est un sans faute. On en ressort de la salle le sourire au lèvre et le coeur plus léger. Une bonne dose d’émotion et de nostalgie qui se savoure comme un vieil album photo de notre adolescence. L’année 2013 commence bien !

Votre dévoue Freddy

Note: 9/10

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s